De la nourriture partout…

Hello you !

J’espère que vous allez bien et que vos cheveux aussi !

Les choses se passent bien ici, même très bien ! Mes journées sont bien remplies et jusque là je n’ai pas pris eu le temps d’écrire d’article ici.

FOOD EVERYWHERE

Food everywhere, littéralement c’est vrai, je pense tout le temps à manger mais genre TOUT LE TEMPS !
Il y a de la nourriture partout ici ! Entre les gâteaux, confiseries et autres sandwich chauds… on peux facilement prendre 3 kilos ! Résistaaaaance ! ;-) Bon j’avoue je n’y arrive pas du tout… mais en même temps comment résister à ça :

London strawberry cake - Curly's Bloom

SOULFOOD

Bon, évidement ce n’est pas que de la nourriture physique dont je voulais vous parler.
C’est plutôt la nourriture de l’âme et en cela, ce voyage est extrêmement nourrissant.

Une bouffée d’air frais.

Être dans un autre salon que le mien me redonne de la perspective.
Au delà d’observer le savoir-faire de mes collègues, c’est une chance pour moi de rencontrer d’autres clientes et de voir que finalement même à Londres, les problématiques restent similaires…
La recherche du soi est toujours aussi longue et subtile et nos cheveux représentent toujours tellement de choses.

1c04d78551c3cd54bb87422a395ac5a0

SOFIA

J’ai rencontré une cliente au salon qui lutte avec son image (comme beaucoup d’entre nous d’ailleurs).
En effet, pour Sofia ça n’est clairement pas uniquement de ses cheveux que l’on parle.
Il s’agit de son identité.
Cette jeune femme métissé n’a pas dans son entourage de modèle physique.
J’entends par modèle physique, une personne ayant le même type de cheveux qu’elle, sur lequel elle pourrait s’appuyer ou trouver conseils si besoin. Donc elle lutte pour se sentir bien dans sa peau de jeune femme aux origines diverses ayant la peau café au lait et des cheveux afros. Le quotidien de nombreux enfant métissés.
Avoir trouvé LA coiffeuse qui comprend, prend le temps d’écouter ses problématiques, et qui la conseille avec une certaine justesse a été une vraie révélation pour elle.

Sofia Curly's BloomBox Braids réalisées par mes soins.

MODELES PHYSIQUE

Je vous parle souvent au salon de l’importance de collecter des images, des photos de personnes ayant le même type de cheveux que vous, pour vous inspirer et vous motiver.
Mais finalement, les modèles physiques sont aussi importants et surtout lorsque l’on est métisse.

Ces modèles nous aident à vivre nos cheveux bouclés au quotidien. Ils peuvent être à la fois source d’inspiration et parfois aussi des lanceurs d’alerte lorsque les choses ne vont pas.

Curly girl chillin on pinterest - Curly's Bloom Hair Spa

Alors que faire lorsque nous n’avons pas accès à un modèle physique ?

Soit vous êtes audacieux et vous abordez quelqu’un dans la rue pour lui demander comment il/elle prend soin de ses cheveux.
Soit vous êtes plutôt timide et restez dans votre coin, car au final « on n’est mieux servi que par soi même ».

C’est une bonne chose l’autonomie, je l’encourage au maximum d’ailleurs.
Mais lorsque que vous arrivez à la limite? C’est à dire lorsque vos soins habituels ne « suffisent » plus ou que vous sentez qu’il manque quelque chose à votre routine capillaire… vous partez timidement à la recherche d’un coiffeur.

LA CHAISE DU COIFFEUR

Et là commence le parcours du combattant. trouver un coiffeur qui sache gérer vos boucles et être attentif à vos problématiques individuelles est un exercice délicat.
Et pour tous les types de cheveux d’ailleurs, confier sa tête… c’est confier une précieuse partie de soi à quelqu’un.

Alors, ça y est… vous avez poussé la porte d’un coiffeur et vous êtes assis(e) dans sa chaise.

Commence le dialogue….timide et distant parfois.
Les âmes peuvent se croiser… mais ne se rencontrent pas. Et parfois, il ne se passe rien.

07a03f1311dd1d6f84b587a3f60a2af0

Et parfois, il y a un lien.

Un lien ténu au départ, qui croît au fur et à mesure de la conversation.
Souvent il y a des blagues, des potins, et puis d’histoires en histoires, on arrive aux confidences.
Et ça y est on touche le coeur du sujet. Qui êtes-vous ?

Ce lien magnifique qu’un coiffeur peut créer avec sa/son client est juste extraordinaire.

Être à Londres et vivre ces rencontres dans un autre cadre, dans une autre langue est juste extraordinaire.

C’est exactement la nourriture dont j’avais besoin.

Hâte de vous retrouver !

Prenez soin de vous.

SK
@curlysbloom_hairspa

Comments

  1. says

    Hola, je viens de découvrir ton blog!
    Sympa ton article, tu vis en Angleterre depuis combien de temps?
    Je trouve que tu as raison concernant le fait d’avoir des modèles pour ses cheveux.
    C’est lorsque j’ai découvert le blog de blackbeautybag -entre autre, il y a quelques années, que j’ai « osé » les laisser à l’air en dehors de chez moi. Même si ma mère me disait que j’avais de beaux cheveux etc, comme je n’ai vu que très peu de personnes (voire aucune à mon niveau) à l’école avec ses cheveux crépus, j’appréhendais quelque peu.

    Je pense également que c’est important pour les métisses- et pour chacun en fait, d’avoir des modèles pour se « repérer » et puis avoir quelqu’un qui les comprend.

    Bisous :)

    • Curly's Bloom says

      Hey Christie merci de partager ton expérience !

      J’effectue des voyages réguliers à Londres et cette fois-ci je passe l’été ici.
      Les blogs comme BlackBeautyBag ont fait beaucoup avancer la question et c’est agréable de trouver des éléments de réponses sur la toile. Je comprends tout à fait ce que tu as pu ressentir à l’école. On est pas très à l’aise lorsqu’on est le ou la seul(e) ayant des cheveux bouclés dans une classe.

      C’est un long cheminement, alors bravo d’avoir sauté le pas !
      Bises ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>